Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

jeudi, 06 mars 2014

Cinquième journée - Gauthier et Loïc

Mwaramutse les musungus.

Les traditionnelles omelettes du matin ont été servies rapidement, serait-ce les Rwandais qui s’habituent à notre rythme ? En tout cas, nous commençons à nous adapter au leur.

Les groupes de la veille se sont reformés pour intervertir les lieux de travail. C’est donc vers Nyanza que nous avons embarqué notre délicieux pique-nique afin d’aider les bénéficiaires VSF à la construction d’un four amélioré.

image.jpg

image.jpg

Il s’agit d’un foyer d’argile qui aide à une réduction de la consommation du bois pour la cuisson des aliments. Pour ce faire, nous avons mélangé de l’argile avec de la sciure de bois en martelant le tout à l’aide de grands gourdins et des talons de Valentine, de Maya, des nombreux enfants présents mais aussi de Jonathan… pour la photo...

image.jpg

image.jpg

Une fois la mixture prête, elle a été transportée dans la maison des bénéficiaires pour en faire des boudins. Ceux-ci sont plaqués autour d’une structure intérieure composée de troncs de bananier qui seront retirés une fois le travail terminé.

image.jpg

image.jpg

Petite anecdote, Valentine, journaliste à la Libre, s’appuya contre une tenture pensant y trouver un mur et se sentit fort dépourvu lorsque sur le sol elle se retrouva.

Après un diner fortement apprécié, nous sommes revenus sur Butare pour visiter le musée ethnologique du Rwanda qui retrace une partie de l’histoire du pays. Alphonsine, notre guide, est parvenue à faire revivre les traditions du « peuple des mille collines » à travers les différents objets du quotidien rwandais de l’époque. Elle a notamment obligé les hommes à boucher leurs oreilles pour livrer aux femmes un secret ancestral qui les concerne. Mystère…

image.jpg

image.jpg

Après un rapide tour à la boutique souvenirs et une démonstration des talents en négociations de Mme Beauraind, nous avons rejoint l’hôtel à pied et sous la pluie grâce à Jonathan qui a eu la bonne idée de renvoyer le chauffeur. Quel périple nous vivons !

To be continued …

PS : Lors de la rédaction de cet article, nous avons été agressés par un « cafard volant »: nous rendons hommage aux réflexes de survie de Mme Beauraind.

Les commentaires sont fermés.